Une stimulation du cerveau pour progresser en mathématiques, ça existe !



Si nous avions connu cette méthode lorsque nous étions à l'école, nous aurions peut-être évité de passer autant de temps penchés sur nos cahiers à réviser les tables de multiplication ou à écouter notre professeur de mathématiques. Quelques électrodes appliquées sur le crâne et cela aurait été plus facile. Du moins, selon un neuroscientifique britannique ses collègues de l'université d'Oxford. Les chercheurs ont en effet découvert qu'un type de stimulation cérébrale rapide et peu onéreuse permet d'améliorer considérablement les compétences en mathématiques des personnes qui suivent ce traitement.


"Avec seulement cinq jours d'entraînement cognitif et de stimulation cérébrale non invasive et indolore", explique le professeur, "nous avons pu améliorer les fonctions cognitives liées à la capacité de compter. Il a été constaté que les améliorations duraient plus de six mois après la formation. Bien que personne ne sache exactement comment fonctionne cette méthode de stimulation, appelée stimulation par bruit aléatoire transcrânien, des preuves expérimentales montrent que cette méthode permet au cerveau de "travailler" plus efficacement parce que les neurones sont activés de manière plus synchrone.


Le professeur en neuroscience et son équipe avaient déjà démontré qu'une autre forme de stimulation du cerveau rend les gens plus capables d'apprendre et de traiter de nouveaux symboles et nombres. Mais le scientifique dit que cette stimulation fait mieux : elle améliore le calcul mental, la capacité d'effectuer des additions, des soustractions et des multiplications dans l'esprit. Ce qui est beaucoup plus que d'apprendre de nouveaux chiffres. En fin de compte, selon cette étude, avec une meilleure intégration entre les neurosciences et l'éducation, cette ligne de recherche pourrait aider de manière significative les humains à réaliser leur potentiel cognitif en mathématiques. Et pour aider ceux qui souffrent de maladies neuro-dégénératives, d'accidents vasculaires cérébraux ou de difficultés d'apprentissage. C'est donc peut-être un grand pas en avant qui a été franchi avec cette étude universitaire.

En effet, après un AVC de nombreuses personnes perdent des capacité basiques de leur cerveau, comme lire écrire ou compter, si cette méthode peut les aider c'est un grand bien pour la médecine et pour potentiellement des milliers de patients ou de personnes concernées par ces problèmes (comme Alzeihmer également).


"L'arithmétique mentale est une faculté cognitive très complexe, conclut le chercheur, qui repose sur une myriade d'activités différentes. Si nous sommes capables d'améliorer nos compétences en mathématiques, il y a de fortes chances que nous puissions faire de même pour des fonctions cognitives plus simples".


Le professeur ajoute que peu importe leur sexe, les hommes et les femmes ont été sensibles à ces stimulations, et même des enfants en bas page.


Une autre méthode pour améliorer ses capacités en mathématiques c'est probablement de suivre des cours particuliers de mathématiques, c'est la solution qui évite de vous prendre des décharges d'électrodes en pleine tête au passage...


Et vous, vous y croyez à ce procédé révolutionnaire ? Nous on suivra cela de près sur Le Courrier !

© Le Courrier - Reproduction interdite - VarMatin.fr Lecourrierdabidjan.info