Les différents types d’arbres en Guadeloupe, et comment les élaguer

L’entretien des arbres est un problème partagé en Guadeloupe. En fonction de la taille de l’arbre et des contraintes liées à son envergure (exploitation de réseau électrique, éclairage naturel), le propriétaire peut choisir de procéder à une taille raisonnée ou d’abattre carrément l’arbre. Dans cet article, nous ferons un zoom sur l’élagage des arbres en Guadeloupe.

arbre guadeloupe

Les arbres en Guadeloupe


On distingue deux grands types d’arbres dans la flore guadeloupéenne : les feuillus et les résineux


Les feuillus sont des arbres qui poussent dans les régions tempérées. Ce sont généralement de grands arbres qui prennent beaucoup d’espace et font donc souvent l’objet de tailles sévères. L’un des plus populaires en Guadeloupe est le hêtre qu’on retrouve à Pointe Noire ou encore aux Antilles.


Les résineux encore appelés conifères, sont des arbres qui ont des aiguilles à la place des feuilles. Ces arbres ne nécessitant pas un très grand espace font souvent l’objet d’une taille douce ou d’élagage ornemental. Le résineux le plus populaire en Guadeloupe est donc le laurier qui n’est pourtant que peu présent dans la flore guadeloupéenne.

Comment élaguer un arbre


Il existe deux grandes manières d’élaguer un arbre :


La taille douce


Encore appelée « taille raisonnée », cette taille est souvent pratiquée tout au long de la vie de l’arbre et consiste à supprimer les rameaux affaiblis afin d’aérer la couronne. Elles permettent ainsi de respecter la vie de l’arbre en se limitant à des branches de moins de 5 cm de diamètre.


La taille sévère


Elle consiste à raccourcir toutes les branches de l’arbre pour apporter par exemple de la lumière dans un bâtiment voisin ou pour réduire sa prise au vent.


Méthode d’élagage


La meilleure option pour faire l’entretien de votre arbre est de faire appel à un élagueur professionnel qui saura réaliser de bonnes coupes, comme cette entreprise locale.


Cependant, si vous désirez le faire vous-même, voici la procédure pour y arriver, à condition de savoir couper des branches correctement. Dans ce cas, il vous faudra avoir une échelle, des gants de protection, une scie à élargir, une coupe-branche et une tronçonneuse si nécessaire.


Ainsi, l’élagage commence par la suppression des branches les plus faibles (cassées ou mortes). Après cela, supprimez également les branches mal orientées. C’est ensuite au tour des drageons et des gourmands d’être coupés. En fonction de l’objectif de l’élagage (aération, sécurité pour le toit…), il faudra ensuite sélectionner les grandes branches à réduire ou éliminer.


Ainsi, continuez en sectionnant les branches en surnombre et celles qui se croisent. Pensez à améliorer au maximum l’aération de la couronne, dans le but de laisser passer l’air et la lumière. Dans le cas d’une taille sévère, il s’agira d’éliminer l’intégralité des branches indésirables.


Pensez également à réduire si possible la taille de la couronne pour qu’au fil des saisons l’arbre s’adapte à l’environnement et au volume qui lui est réservé.


Dans le cas où l’arbre serait en prise au vent à l’approche d’un cyclone par exemple, il faudra effectuer la taille de manière à limiter sa prise au vent.

Enfin, par respect pour l’arbre, essayer tant que possible de modifier le moins possible la silhouette de l’arbre.